Convention - Medigen

Medigen
Ressources pour personnes en questionnement de genre & Professionnels de santé
Dernière MAJ : 15-11-2019
Aller au contenu

Convention

Généralités
La transidentité constitue une révolution personnelle, plus ou moins difficile et/ou douloureuse, pour celles et ceux qui en font l'expérience ainsi que pour leur entourage. Une des façons de respecter les personnes transidentitaires est d’éviter de les rattacher à une identité qui ne leur correspond plus. Cette identité comprend l'ancien prénom (deadname), le sexe assigné à la naissance et les pronoms associés.
   
Pour les transitions
  
  le sexe d'origine, point de départ de la transition, est le sexe assigné à la naissance ;
  le sexe de destination, point d'arrivée de la transition, constitue le sexe revendiqué (et non le sexe "désiré) ;
  une transition du genre masculin vers le genre féminin constitue une transition Homme-vers-Femme (H/F) ;
  une transition du genre féminin vers le genre masculin constitue une transition Femme-vers-Homme (F/H) ;
  une transition d'un genre vers un genre non-binaire constitue une transition Homme/Femme-vers-* (H/* ou F/*).
     
Pour les femmes
   
  toute personne se réclamant du genre féminin sera nommée femme ;
  lorsque l'origine transgenre d'une personne constitue une information médicalement pertinente, on parlera de femme trans ;
  les accords grammaticaux seront faits au féminin, ce qui évite le mégenrage* ;
  l'identité des personnes ayant médiatisé leur transition sera présentée dans l'identité de destination, ce qui évite le deadnaming**.
             
Pour les hommes
   
   toute personne se réclamant du genre masculin sera appelée homme ;
   lorsque l'origine transgenre d'une personne constitue une information médicalement pertinente, on parlera d'homme trans ;
  les accords grammaticaux seront faits au masculin, ce qui évite le mégenrage* ;
  l'identité des personnes ayant médiatisé leur transition sera présentée dans l'identité de destination, ce qui évite le deadnaming**.
            
Pour les personnes non-binaires
           
  toute personne se réclamant du genre non-binaire sera appelée personne non-inaire (NB) ;
  lorsque l'origine transgenre d'une personne constitue une information médicalement pertinente, on parlera de personne trans NB ;
 les accords grammaticaux seront faits au féminin (une personne).
         
* Le mégenrage consiste à s'adresser ou à parler d'une personne en employant, volontairement ou non, des pronoms qui ne correspondent pas à son identité de genre actuelle. ** Le deadnaming consiste à utiliser, volontairement ou non, le prénom antérieur d'une personne en transition de genre. Mégenrage et deadnaming peuvent être perçus comme un manque de respect, une maltraitance, voire une violence, par les personnes transidentitaires.
Dr Corinne HAMEL
Médecine générale
SSR Cardiocéan
25 Allée de la tourtillière
17138 PUILBOREAU
crnhamel@gmail.com
Accès rapide
Texte
Texte
Textemail.com
Dernières MAJ
Texte
Texte
Texte
Mentions légales >>

CGU >>

Propriété intellectuelle >>

Formulaire de contact >>

Retourner au contenu